abstract.

« on sait que les jours ont passé quand on ne perçoit plus dans les yeux d’une femme que les cauchemars qui ont meublé sa nuit; et que même en ce cas nous savons qu’ils ont été différents des nôtres. D’abord on partage des rêves, ensuite des cauchemars, et vient un jour où l’on partage les meubles. »

Une réflexion sur « abstract. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *