Exercice sans lunettes.

mortes les heures où cela rimait
perdu l’oreille contre gré
un oeil reposé désormais
le second la rétine en cavale
exorbité ventre ouvert et malgré
le globe posé sur la table
horizon seul trop lointain
tous foyers incendiés
craqué du verre
rétine ivre
opale
rayé
tus

Ça prendrait des lunettes pour le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *