Encore plus loin.

Demain n’est plus si loin
L’aurore elle-même s’endort
Enfin, si je touchais ta main
Peut-être serions nous morts

Demain n’est plus si loin
Et s’il pleuvait dehors
Et si tout n’était pas vain
Et si sur ton corps…

Demain n’est plus si loin
Je sens ton souffle éteint
S’épancher sur le mien
Peut-être attendre demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *