La troisième lettre

J’ai pris à droite, au sortir de la première cathédrale. Il se faisait tard. C’était une erreur, une minable erreur de parcours, un oubli, une confusion trop passagère. J’étais seul, j’étais hors de la vue de tous, j’étais hors de mon propre regard. J’ai péché, mon père. J’ai oublié.

– G.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *